skip to Main Content
Bilan De La Normandy Channel Race 2017

Bilan de la Normandy Channel Race 2017

A leur arrivée au ponton à Caen, ils avaient le sourire et ils avaient de bonnes raisons pour cela. En prenant la 6ème place de la Normandy Channel Race, Claire et Louis ont réalisé leur pari : être dans le top 10 !

Ils ont effectué une très belle course, le scenario n’aurait pas pu être mieux écrit.

Retour avec Claire sur le déroulé de ces 4 jours et demi.

« Nous avons pris un super départ. Lors du parcours spectacle il y avait pas mal de manœuvres à enchaîner mais nous maintenons notre place de 2nd. La traversée de la Manche s’est faite sous grand spi dans des conditions parfaites. On matche bien et, malgré l’excitation du départ, on arrive à se reposer ».

Bien leur a pris de faire les réserves de sommeil à ce moment-là car la suite a été un peu plus houleuse, au sens propre comme au sens figuré ! Dès la sortie du Solent, les choses se compliquent.

« Après le passage de l’Ile de Wight, le vent a beaucoup forci. Nous remontons toutes les côtes anglaises au près dans 25 nœuds et dans une mer très formée. Le ciel est bas, la pluie est battante, on se fait chahuter dans tous les sens : le temps devient long !

Le passage de Wolf Rock nous permet de remettre le bateau à plat mais les conditions restent difficiles. Le ciel est toujours bas et nous ne voyons rien. Nous sommes obligés de rester à la barre malgré un long bord de portant jusqu’à Tuskar. »

Le timing pour effectuer l’empannage qui leur permettra de rejoindre le phare irlandais est idéal. Ils le passent en 3ème position ! Revigorés par ce joli coup, ils entament la montée au près vers le Fastnet.

« Le vent était froid, ça a été vraiment dur physiquement. Nous avons tricoté au plus près des côtes irlandaises sous solent et avec un ris dans la grand voile. Les bateaux les plus puissants de la course sont remontés vite et certains nous ont distancés mais nous garderons en mémoire ce moment magique où nous passons le Fastnet au contact avec Campagne de France et Sensation class 40. C’était du pur spectacle ! »

Les conditions s’adoucissent par la suite. Le soleil revient permettant de faire sécher le matériel, le vent porte rapidement les coureurs vers le Cap Lizard et leur permet d’effectuer la seconde traversée de la Manche dans des conditions plus clémentes.

L’arrivée au petit matin marque le point final de cette 8ème édition de la Normandy Channel Race.

« Les conditions étaient viriles mais jamais le temps de course n’aura été aussi court. Nous sommes toujours restés au contact ce qui est top pour vérifier sa vitesse. Louis et moi avions déjà navigué ensemble et nous avons retrouvé nos marques très vite. On était à l’écoute l’un de l’autre, ce qui a certainement contribué à ce beau résultat ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top