PORTRAIT


Claire Pruvot, licenciée depuis ses premiers bords à la Société des Régates de Courseulles-sur-Mer, est une habituée des plans d’eaux. En 2013, cette athlète olympique change de support et s’investit pour 3 ans dans un nouveau projet de course au large en solitaire et participe cette année à sa première Solitaire du Figaro- Eric Bompard Cachemire.

©GregoryWait/CG14

Les débuts
Originaire des Yvelines, c’est sur les côtes normandes que Claire a tiré ses premiers bords sur le bateau familial. Profitant des week-ends et vacances dans le Calvados, Claire va se découvrir une nouvelle passion. Compétitrice dans l’âme, elle participe aux régates de croiseurs du club de Courseulles-sur-Mer et rejoint un équipage de jeunes naviguant en First Class 8, support de compétition pour les championnats de France jeune.  Avec cette équipe dynamique et motivée, Claire va faire la rencontre de Benoit Charon : « Benoit est l'entraîneur de Voile Performance Manche. Ce centre d'entraînement régional regroupe de jeunes normands motivés par la régate et leur offre les moyens de se perfectionner sur les supports habitables. »

Le Tour de France à la voile
Grâce à cette rencontre, Claire se constitue un petit réseau dans le milieu nautique. Etudiante en économie, elle est alors sollicitée pour naviguer sur de nombreux équipages, et participe régulièrement au Tour de France à la voile, grande épreuve de course au large en équipages, avec notamment les équipes de Manche Basse-Normandie et de Dieppe Seine Maritime.

Le match-racing
C’est également pendant ses années étudiantes, que Claire découvre le match-racing. « En 2000, la Fédération Française de Voile a fait la promotion de cette discipline auprès des femmes, car un circuit mondial émergeait. Je me suis essayée à cet exercice et j'ai trouvé ça bluffant! Ce principe de duel entre 2 bateaux rend les régates très intenses, très rythmées et nécessitent une coordination sans faille de l'équipage. » En 2001, Claire rejoint l’équipage de Christine Briand, alors meilleur équipage féminin français. En 2007 et 2008, elle remporte les championnats du monde avec l’équipage du Mermaid Sailing Team skippé par Claire Leroy.

Les J.O.
En 2009, l’entrée du match-racing aux Jeux Olympiques constitue un nouveau challenge pour Claire. Avec les « Mermaids », elles sont sélectionnées en équipe de France et participent aux J.O. de Londres 2012. Malheureusement éliminées en quart de finale par les Espagnoles (sacrées championnes olympiques), elles terminent 6e.

Rencontre avec le Conseil Général du Calvados
La voile se professionnalisant, et bien que sportive de haut niveau, Claire ne bénéficie pas de temps de travail aménagé. « Tant que j’étais étudiante, c’était assez facile de libérer du temps pour régater. Après c’est devenu plus compliqué. Au sein de mes différents postes, j’ai réussi à organiser tant bien que mal mes emplois du temps sportif et professionnel. En 2009, je devais faire un choix et grâce au soutien financier du conseil général du Calvados, j’ai eu la chance de vivre à 100% mon rêve de JO. »

Des J.O. au solo
Aujourd’hui, c’est un nouveau défi que s’apprête à relever Claire. Après tant d’années en équipage, elle se lance dans l’aventure en solitaire et intègre le circuit Figaro Bénéteau. Je prends la relève d'un projet initié en 2009 par Fabien Delahaye, champion de France de course au large 2011, et le Port de Caen Ouistreham, armateur du bateau. Le conseil général du Calvados, mon partenaire depuis 2009, s'est naturellement proposé pour rejoindre le Port de Caen Ouistreham et continuer l’aventure à mes côtés. Je n’ai jamais fait de solitaire, j’ai donc tout à apprendre mais c’est ce qui m’intéresse. Les challenges me font avancer ! »