dimanche 19 avril 2015

Solo Maître Coq : Répétition générale avant la Solitaire

Le Figaro Bénéteau 2 de Claire Pruvot, Port de Caen-Ouistreham, est de nouveau dans les paddocks. Dès demain, la Solo Maître Coq sera lancée aux Sables d’Olonne. Au programme, deux jours de courses côtières et un grand parcours de 350 milles. Un format de course mixte qui séduit la skipper calvadosienne. Après sa reprise sur la Solo Basse-Normandie, Claire s’aligne sur le départ de la première course officielle du Championnat de France de Course au Large en Solitaire, avec un objectif en tête : confirmer. Entretien avec la navigatrice à J-1 avant le coup de canon. 

Quel a été le programme entre la Solo Basse-Normandie et cette Solo Maître Coq ? 

« Après la Solo Basse-Normandie, je suis repartie à Port-la-forêt pour effectuer un stage entourée d’autres figaristes. Nous nous sommes entraînés dans des conditions musclées et nous avons mis l’accent sur les navigations au contact dans l’objectif de préparer au mieux cette Solo Maître Coq. J’ai également travaillé sur la préparation du bateau, il y a toujours des bricoles à faire, des choses à peaufiner… Je suis partie de Port-la-Forêt jeudi dernier, le 16 avril, pour convoyer le Figaro jusqu’aux Sables d’Olonne. » 

Et depuis ton arrivée aux Sables d’Olonne ? 

« Baptiste Chardon, qui sera mon préparateur sur les trois prochaines courses de la saison (Solo Maître Coq, Solo Concarneau et Solitaire du Figaro), a travaillé sur le bateau. La Solo Maître Coq est une étape officielle du Championnat de France de Course au Large en Solitaire, il y a donc pas mal de choses à mettre au point. Hier, samedi, nous nous sommes attaqués au contrôle de sécurité puis j’ai participé à la présentation des skippers. Aujourd’hui, c’est repos avant de plonger dans le grand bain. » 

Peux-tu présenter les parcours de la Solo Maître Coq ? 

« Lundi et mardi, nous allons naviguer sur des parcours construits devant les Sables d’Olonne. Pendant ces deux jours, le départ sera donné à 10h30 et nous enchaînerons les courses dans la journée avant de rejoindre le port chaque soir. Mercredi est une journée off de repos et nous partirons dès jeudi, à 12h, sur un grand parcours de 350 milles. Nous effectuerons le tour de l’île de Ré avant de remonter vers Belle-Île puis d’enchaîner sur une nouvelle boucle autour de Ré et enfin d’arriver aux Sables d’Olonne. » 

Comment analyses-tu ce programme ? 

« Les parcours construits vont être délicats à gérer, ils nécessitent beaucoup de manœuvres et donnent lieu à des contacts permanents entre les concurrents. Il faudra rester concentré et vigilant. L’objectif sur ce genre d’épreuve est de parvenir à naviguer avec du vent frais assez vite, c’est-à-dire de se dégager du reste des participants. Cela va me rappeler mes compétitions de courses en flotte ! Jeudi, nous nous élancerons sur un format plus classique pour nous, plus proche d’une étape de la Solitaire du Figaro. Ce parcours, je le connais bien maintenant car chaque année nous repartons sur cette boucle. Nous sommes 40 en lice, il va y avoir un beau spectacle. C’est un peu la répétition générale avant la Solitaire du Figaro. » 

Comment te sens-tu à J-1 avant le coup de canon ? 

« Ma participation à la Solo Basse-Normandie m’a permis de franchir un cap. Je suis encore en cours de reconstruction mais je me sens bien, mentalement et physiquement. J’ai repris le rythme et j’ai hâte d’être sur la ligne de départ. Je ne me laisserai pas intoxiquer par la pression qu’engendre ce premier rendez-vous officiel du Championnat ! » 

Dès demain, lundi 20 avril, Claire et son Port de Caen-Ouistreham s’élanceront donc sur la Solo Maître Coq. Déterminée, focalisée sur son objectif, Claire est prête à en découdre et nul doute que la force tranquille qui dort en elle ne manquera pas de se réveiller sur la ligne de départ…


Programme
Lundi 20 avril : 2 courses en baie des Sables d’Olonne 
Mardi 21 avril : 2 courses en baie des Sables d’Olonne 
Mercredi 22 avril : journée off 
Jeudi 23 avril - 12h : départ de la grande course 
Samedi 25 avril : arrivée de la grande course 
Dimanche 26 avril - 11h30 : remise des prix sur la place du Vendée Globe 


Suivre la course : www.solomaitrecoq.com

dimanche 29 mars 2015

Solo Basse-Normandie 2015 : "J'avais un bon feeling à la barre !"

Tombée de rideau sur la Solo Basse-Normandie 2015. Claire Pruvot, à bord de son Figaro Bénéteau 2 Port de Caen-Ouistreham, se classe 22e. Une remise en jambe rassurante pour la skipper calvadosienne qui a, semble-t-il, retrouvé la forme ! 

Retour sur 24h de course 

Crédit : Emmanuel Fossey
« Beau temps, belle mer au départ mais ce fut de courte durée, plaisante Claire. Très vite, les conditions météo se sont dégradées. De mon côté, je me suis fait distancer au passage de l’archipel de Chausey. J’ai eu un souci technique sur ma voile d’avant que je ne pouvais plus renvoyer. Du coup, j’ai perdu pas mal de terrain avant même de passer la première marque de parcours. Je suis bien revenue sur le bord suivant, un long run sous spi. J’avais une bonne vitesse et un bon feeling à la barre. Le temps s’est sérieusement gâté vers 3h du matin, le vent est monté jusqu’à 30 nœuds alors que j’étais sous spi serré, c’était top ! Au petit matin, samedi, nous étions 4 ou 5, bords à bords, c’était très agréable même si la fatigue commençait à se faire ressentir. Je n’étais plus très efficace après seulement 40 minutes de sommeil dans la nuit. La gestion du matin est un point que je dois retravailler donc. La dernière partie de la course était un aller/retour entre Granville et St Malo. Sur cette portion, nous sommes passés sous un énorme grain qui a clairement redistribué les cartes et moi, j’ai tricoté à l’envers comme on dit. Je n’étais pas toujours du bon côté du plan d’eau mais, dans la course, je bataillais dur. 

Globalement, je ne me suis pas sentie plus fatiguée que sur les autres courses. Même s’il faut bien avouer que c’était physiquement très sollicitant. Entre les manœuvres, le matossage, les changements de voiles, le vent fort et la mer formée, c’était sport ! J’ai rencontré quelques problèmes d’électroniques que je dois régler avant la prochaine course mais je suis ravie de cette reprise. J’étais bien à bord, mon ressenti général est plus que positif. Mes partenaires, mes proches, mes amis étaient là au départ comme à l’arrivée et ça, c’est plutôt sympa pour le moral ! » 

Dès la semaine prochaine, Claire reprendra le chemin de l’école à Port-la-Forêt avant de convoyer son Port de Caen-Ouistreham aux Sables d’Olonne, ville de départ de la Solo Maître Coq qui aura lieu du 17 au 26 avril prochain.